Femmes enceintes

FEMMES ENCEINTES

Femmes enceintesPendant 9 mois, de la conception à l’accouchement, le corps subira des changements physiques considérables : l’utérus augmente de volume refoulant certains organes abdominaux, la cambrure s’accentue… pouvant affecter le bon déroulement de la grossesse et de l’accouchement.

Lors de la grossesse, il est fréquent qu’apparaissent des troubles fonctionnels :

  • Mécaniques : douleurs coccygiennes, vertébrales, pubiennes, hanches, sciatique…
  • Digestifs : nausées, vomissements, remontées acides, digestions difficiles.
  • Uro-gynécologiques : infections urinaires, mycoses, sensations de pesanteur au niveau du petit bassin.
  • Obstétricaux : présentations difficiles (siège complet ou incomplet, transverse), contractions prématurées ou spasmes utérins.

Toutes ces dysfonctions peuvent être traitées et améliorées par l’ostéopathie qui permettra une meilleure adaptation de l’organisme aux changements de contraintes tissulaires et aux pressions abdominales liées à la grossesse et optimisera la mobilité du bassin pour un bon accouchement.

L’ostéopathie est sans danger pour la maman et le fœtus mais ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel. Le travail de l’ostéopathe s’intègre alors à part entière dans le suivi de la grossesse par l’équipe médicale (sage-femme, gynécologue, obstétricien). Après la naissance, des douleurs peuvent apparaitre notamment en cas d’accouchement long, de péridurale, d’épisiotomie, de césarienne…

L’ostéopathe corrigera les contraintes subies par le bassin pendant l’accouchement et redonnera à nouveau un équilibre tissulaire à toutes les structures mécaniques de l’axe vertébral ainsi qu’un meilleur équilibre de tension au sein du système viscéral (estomac, intestins, diaphragme).

Cette harmonisation se fera si possible avant la fin du 2ème mois après l’accouchement en fonction des symptômes et de l’accouchement.

Les commentaires sont fermés.