Nourrissons

NOURRISSONS

bébés, nourrissonsVotre accouchement fait subir à votre bébé de fortes contraintes qui agissent parfois sur la mobilité des os de son crâne et de son rachis.
Des déformations (visibles ou non) existent ou se développent chez de nombreux nouveau-nés et elles peuvent provoquer des perturbations fonctionnelles immédiates ou différées pour lesquelles l’ostéopathie peut aider.
A la naissance, le crâne du nourrisson n’est pas encore ossifié, il s’agit d’une maquette cartilagineuse très malléable pouvant  se déformer et s’accommoder au modelage subit lors de l’accouchement.
Au moment de la naissance, la base du crâne est retenue par le col utérin et va donc recevoir une poussée des forces de travail de l’utérus alors que le col n’est pas encore suffisamment ouvert pour permettre la libération.
Si les contraintes dépassent le seuil de solidité de l’ensemble membraneux, rien n’empêche des déformations importantes de s’installer.
A savoir que le crâne non modelé à la naissance par les voies naturelles, peut  également présenter des anomalies de fonctionnement  pouvant avoir un retentissement sur la physiologie de l’organisme de l’enfant.

Les blocages peuvent être dus à :
•    un accouchement prématuré, prolongé, par césarienne ou par le siège.
•    le cordon ombilical enroulé autour du cou.
•    l’utilisation d’une ventouse ou de forceps.

Pouvant conduire à :
•    les problèmes pour téter,
•    une déformation du crâne,
•    un torticolis congénital ou position préférentielle de la tête risquant de créer un aplatissement du crâne,
•    des régurgitations douloureuses,
•    des coliques,
•    des constipations,
•    une respiration bruyante,
•    des conjonctivites,
•    des signes de nervosité ou d’apathie, des problèmes de sommeil  ou des pleurs en permanence,
•    des otites, des rhinites, des bronchiolites à répétition

La précocité du traitement ostéopathique conditionne son efficacité car l’ossification progressive de la boîte crânienne limite le succès de notre intervention.

 

 

 


Les commentaires sont fermés.